Brèves

Semaine européenne de la mobilité : la préfecture du Jura se mobilise

 
 

L’objectif de cet événement célébré dans toute l’Europe est d’inciter les citoyens à privilégier les modes de déplacements doux et alternatifs à la voiture particulière : transports publics, covoiturage, autopartage, vélo, etc. Placée sous le thème « partager pour aller plus loin », cette 16e édition s'est déroulée du 16 au 22 septembre 2017.

Coordonnée par le ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, cette "Semaine européenne de la mobilité" a pour ambition de créer un moment fort permettant de sensibiliser chacun de nous aux problèmes de pollution et d'émissions de gaz à effet de serre liés aux déplacements et de nous inciter à adopter des modes de transport doux.
 
 "Bougez autrement : vélo, marche-à-pied, bus, train, roller... tous les moyens sont bons !"

Téléchargez le flyer "Semaine européenne de la mobilité : jouer la carte de la mobilité durable ! "

Un programme d’animations a été proposé aux personnels de la préfecture, des sous-préfectures et de la DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations, avec notamment, des essais de voitures et vélos électriques ont permis aux agents de découvrir ces modes de transport "doux"

DSC_0021
DOLE1
DOLE2
PREF
PREF2

Et toute l’année, en Bourgogne : Admobi, pour des administrations exemplaires

 Célébrée cette semaine, la mobilité durable est un sujet majeur dont les enjeux sont multiples : environnementaux, sociaux et économiques. C’est ainsi qu’Admobi (pour ADministrations en MOBilité), un service de covoiturage, a été mis en place par la Préfète de région fin 2016. Il fournit à l’ensemble des administrations publiques en Bourgogne-Franche-Comté un service de type « Blablacar ». Il permet de mettre en relation les conducteurs et les passagers faisant des déplacements similaires. Ce projet s’inscrit dans une démarche de développement durable, participe à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et vise à réduire les coûts de déplacements. On dénombre d’ores et déjà près de 800 agents inscrits sur la plate-forme